Comprendre votre appareil photo Reflex

Faire des photos c’est facile, mais faire de belles photos c’est plus compliqué…

La plupart des appareils photos proposent un mode de prise de vue automatique.

Vous ne le savez pas mais en fonction de l’environnement dans lequel vous vous trouvez, l’appareil mesure certains paramètres qui vont l’orienter vers le type de photo que vous êtes en train de faire.

Par exemple s’il fait sombre il va automatiquement amorcer le Flash pour que vous puissiez avoir une source de lumière assez suffisante pour le capteur.

A l’inverse, s’il y a beaucoup de lumière comme à la plage ou au ski, il va régler l’appareil pour réduire la lumière qui y pénètre.

Tous ces réglages sont pour la plupart des photographes inconnus puisque le mode de prise de vue automatique s’en charge tout seul.

Dans ce mode automatique, les photos sont souvent correctes et suffisent à un grand nombre d’utilisateurs.

Mais pour les curieux (comme moi), on se demande parfois pourquoi il a fait tel ou tel choix lors de la prise de vue.

Imaginez une ambiance glamour chez vous avec un diner romantique préparé par votre douce (ou par vous-même hein pas de machisme ici).

L’appareil photo en mode automatique va à tous les coups enclencher le Flash qui va bien pourrir l’ambiance générale et vous n’obtiendrez pas le résultat attendu.

Que faire? Désactiver le flash me direz-vous…

Vous commencez doucement à rentrer en configuration manuelle!

nikon_D3100_menu_450

Pour les autres réglages c’est la même chose.

Le but ici étant de vous expliquer grossièrement les principales fonctionnalités que l’on retrouve sur les Reflex et sur les objectifs:

  • La sensibilité (Réglage indépendant de l’optique choisi): Aussi appelée ISO est la sensibilité du capteur à la lumière. Plus la sensibilité est haute plus le besoin en lumière est important. Rappelez-vous les appareils photos argentique. Les pellicules se vendaient par sensibilité. Aujourd’hui un appareil photo reflex peut monter de 100ISO à 3200ISO et plus.

100ISO sera utilisé dans un endroit ou la lumière est abondante

400ISO sera utilisé dans un endroit sombre exemple en intérieur

800ISO et plus sera utilisé s’il fait presque nuit ou nuit

Attention lorsque l’on monte dans les ISO la qualité de l’image se détériore  et apparaissent alors des petits points appelés bruit numérique.

Dans cette démo, toutes les photos sont prises avec la même longueur de focale 18mm et la même ouverture F3.5 et 0.3 sec d’ouverture de l’obturateur.

Ici la photo qui représente le mieux ce qui est vu à l’oeil nu est celle à ISO 800.

En dessous c’est trop sombre.

Au dessus d’ISO 800 c’est trop lumineux.

Ce bruit peut apporter une touche graphique à votre cliché mais il faut bien le maîtriser.

  • L’ouverture et la fermeture de la Focale (dépend de l’optique utilisée): tous les objectifs ont une ouverture de focale minimale et maximale (infini).

Plus la focale est ouverte plus elle laisse rentrer la lumière et plus la profondeur de champ de vision est réduite.

Plus la focale est fermée moins la lumière rentre et plus la profondeur de champ de vision est important.

La profondeur de champ aussi appelée « pdc » et se règle avec l’ouverture de la focale.

Vous n’y comprenez rien? Rassurez-vous, vous êtes normaux.

Le réglage de cette fonction à deux impacts : La luminosité de votre photo et la profondeur de champ.

Pour régler, ce qu’il faut comprendre et ce n’est pas évident au départ c’est que plus l’ouverture de la focale est grande et plus le nombre qui correspond à ce réglage est petit.

Exemple: une ouverture de focale à 1.8 sera très lumineuse avec une profondeur de champ très courte (flou arrière et avant important de l’objet photographié)

Une ouverture de focale à 2.2 sera moins lumineuse avec une profondeur de champ plus importante (flou réduit en avant et en arrière de l’objet photographié)

Dans cette démo, toutes les photos sont prises avec la même  focale fixe 50mm et la même sensibilité ISO200 et 0.6 sec d’ouverture de l’obturateur.

On découvre que plus la focale est ouverte plus l’image est lumineuse et plus la profondeur de champ se réduit également.

 

 

  • Le temps d’obturation (indépendant de l’optique): Ici c’est plus simple, le temps d’obturation correspond au délai entre le moment ou vous appuyez sur le bouton et le moment ou l’obturateur se ferme pour finir la photo.

Kez ako?

Le temps d’obturation se règle dans un intervalle de temps de 1/4000sec à + l’infini (faut vraiment être motivé pour rester appuyé sur l’optique jusqu’à l’infini ^^)

Plus le temps d’obturation est long, plus la photo sera lumineuse et plus la photo sera floue.

A l’inverse, à 1/4000sec le temps est très court et la photo sera nette mais peu lumineuse puisqu’il n’a pas le temps de faire rentrer beaucoup de lumière.

Il faut donc jongler un peu pour trouver le bon temps d’obturation au risque d’avoir soit une photo floue soit trop sombre.

Je vous proposerais des essais pour vous montrer les différences entre tous ces réglages.

Pour information vous pouvez trouver ces informations de réglage en faisant un clic droit sur votre photo puis propriétés.

Vous pourrez découvrir quels réglages l’appareil a choisi en mode automatique.

4 commentaires sur « Comprendre votre appareil photo Reflex »

Laisser un commentaire